Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Master 2 "Microbiologie, Environnement, Santé"
UPMC - MNHN

Le problème de l'antibiorésistance

Une des conséquences des antibiotiques la plus grave est la résistance aux antibiotiques. La résistance aux antibiotiques est connue depuis les années 1940 mais n'as cessé de se développer. En effet, la résistance d'une bactérie aux antibiotiques est un phénomène naturel de défense des bactéries vis-à-vis de l’action bactéricide ou bactériostatique exercée par les antibiotiques sur les bactéries. La résistance antibiotique est due à une utilisation massive et répétée.

La bactérie peut devenir résistante, par deux moyens :
- mutations pendant la division cellulaire mais c'est plutôt rare : 1 bactérie/ 1 Milliard
- transfert horizontal de gênes, c'est un échange de gênes entre bactéries qui peuvent être d’espèces différentes plus fréquent 1 bactérie sur 100

Les différents mécanismes de résistance aux antibiotiques sont présentés sur la Figure 3.

La résistance aux antibiotiques touche beaucoup de monde, en Europe, on compte près de 25 000 décès par an causés par la résistance aux antibiotiques. Et, on estime que la résistance aux antibiotiques sera la 1ere cause de mortalité en 2050 et causera a peu prés 10 millions de mort/an (dans le rapport de Lord J. O'Neil sur l’impact de la résistance aux antibiotiques).

C'est pour cela qu'il est important de trouver des méthodes autres que les antibiotiques afin de soigner les infections bactériennes.

Figure 3 : Mécanismes de résistance aux antibiotiques

06/03/18

Traductions :

    Egalement dans la rubrique