Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Master 2 "Microbiologie, Environnement, Santé"
UPMC - MNHN

Interview de Laurent INTERTAGLIA (ingénieur microbiologiste)

Quel est votre travail au laboratoire ?

Je suis responsable de toute la partie microbiologie. Je travaille sur une plate forme régionale donc pour des demandes privées ou bien publiques. N'importe qui peut avoir accès à des demandes de prestation chez nous. Moi, mon travail est de répondre à toutes ces demandes là concernant la microbiologie notamment tout ce qui concerne l'identification et l'isolement des micro-organismes. Ici je gère aussi une collection de bactéries, je suis « collectionneur » de bactéries. En fait nous avons découvert plein de bactéries à travers plein de campagnes et je m'occupe de redistribuer ces bactéries à la recherche. J'ai un « catalogue » de bactéries congelées vivantes qu'on va réactiver en décongelant et en les mettant dans un milieu de culture pour qu'elles repartent. J'en ai à peu près 3 000 qui viennent de partout dans le monde. C'est une collection super riche qui ne cesse de grandir depuis 2002.

Quelle à été votre formation ?

J'ai d'abord fait une formation universitaire puis un diplôme général en 2 ans en études des sciences de la vie à Perpignan. Ensuite j'ai fait une licence maîtrise de biologie moléculaire et cellulaire et de biochimie puis j'ai ensuite enchaîné avec un diplôme universitaire d'immunologie à Montpellier. Enfin, j'ai fait un diplôme d'études supérieures en biologie, biotechnologies. Cela correspond maintenant à un master pro qui est l'équivalent de deux bac +5. Un est reconnu par les universités, c'est le bac +5 universitaire, et un autre est reconnu au niveau national. A partir de là, j'ai commencé à postuler. Je suis d'abord rentré à l'Observatoire Océanologique de Banyuls sous contrat, j'ai donc passé 7 ans en CDD puis j'ai passé le concours national et j'ai été titularisé en décembre 2008. Je suis donc ingénieur d'études.

Pourquoi avez vous choisi ce métier ?

Car je trouve qu'il y a pleins d'avantages. Au départ j'aime beaucoup les sujets du vivant car c'est très complexe et il y a toujours de choses à découvrir. J'adore les conditions de travail, c'est-à-dire qu'il n'y a pas de bruit, pas de poussière, nous avons un ordinateur chacun, on ne travaille pas debout. De plus on est dans un endroit super, dans la baie de Banyuls, je pars en bateau… J'adore ce métier car il est en constante évolution, il y a de nouvelles techniques, de nouvelles machines, etc. De plus c'est un métier très enrichissant car on rencontre de nouvelles personnes, même des étrangers, on a même des missions auxquelles on peut participer et partir à l'étranger ! Enfin, nous avons la sécurité de l'emploi, de bons horaires de travail, et c'est un métier bien payé. J'ai une ancienneté de 10 ans et je touche 2300€ net.

Avez-vous déjà testé des expériences afin d'éliminer les bactéries par des produits naturels ?

Le but de mon travail est d'isoler les bactéries et non de les éliminer. Mais les produits naturels peuvent être un moyen de les isoler. Je n'ai malheureusement jamais essayé d'extraire certaines bactéries à l'aide de produits naturels car je ne me suis pas penché sur le sujet… J'ai quand même fait quelques tests sur l'environnement avec de la caféine. Mais il faut quand même savoir qu'ici, au laboratoire, il y a des chimistes qui travaillent sur des substances naturelles.

Que pensez vous de notre expérience ? Comment pourrions nous la compléter ?

J'ai trouvé ça super car justement ici c'est des choses que nous ne faisons pas car on n'y pense pas forcément. Et c'est vraiment super ça nous ne l'avons jamais fait et je pense que ça vaut le coup de voir l'impact que cela peut avoir.

06/03/18

Traductions :